La naissance

Quelques heures avant la mise-bas, la chèvre s'isole des autres et se met dans un coin reculé.

Vous pouvez surveiller ce moment merveilleux, mais laissez quand même une certaine intimité à votre chèvre: il est important que tout se déroule dans le calme pour que tous se passe bien!
Pensez également à mettre à disposition de votre future maman une eau propre afin qu'elle puisse s'abreuver si besoin. Si il fait froid, n'hésitez pas à lui offrir de l'eau tiède ça l'encouragera à boire.

Il faut facilité au maximum l'isolement de la chèvre, éviter qu'elle ne soit dérangée par ses congénères (surtout si la chèvre occupe un rang hiérarchique inférieur car il y a alors un risque d'accident tel que la mort du chevreau par piétinement par exemple ou son adoption par une autre chèvre).

Les premières contractions apparaissent. Elles sont légères et à peine visibles.

Puis, la poche des eaux apparait. Elle se présente sous forme de poche transparente qui contient un liquide jaune.
Elle se rompt en quelques secondes.

Les contractions sont de plus en plus fortes.

La chèvre peut mettre-bas debout ou couchée.

La poche (placenta) contenant le premier chevreau apparait. Elle contient un liquide beaucoup plus sombre que la poche précédente.
On apperçoit généralement à l'intérieur les petits sabots de l'animal.
Lors de l'expulsion, cette poche se rompt.

Le chevreau se présente le plus souvent en position de 'plongeur', c'est à dire les membres antérieurs en premiers, la tête posée dessus, et suivit du corps.
Il peut arriver que les membres postérieurs soient les premiers à sortir, ce qui ne pose pas de problèmes particuliers si le petit est bien 'droit'.

L'expulsion est assez rapide et la mère se relève très vite afin de lécher son bébé et ainsi le sécher. Elle apprend ainsi a reconnaitre son odeur et émet des sons spécifiques qui obligent le chevreau à s'intéresser à elle. Cette opération va permettre au cordon ombilical de se rompre. En quelques jours elle reconnaitra également la voix de son rejeton et accourrera  au moindre bellement de sa part.

Au moment de la naissance, il est important de vérifier que le chevreau n'est gêné par aucunes mucosités qui pourraient l'empêcher de respirer (passer un doigt dans la bouche).

Le scénario se répètera jusqu'à ce que tous les chevreaux soient mis au monde, généralement ils naissent tout de suite après le premier.

Le lien maternel chez les caprins est tres fort, les chevrettes sont particulierement friandes de la présence de leur mère et restent aupres d'elle jusqu'à ce que celle-ci ait une autre portée et repousse son ainée.
Les jeunes boucs eux prennent leur independance beaucoup plus rapidement. Ils sont généralement autonome dés l'age de 3 ou 4 mois si ce n'est pour la tétée. (il faudra de toute maniere les separer de leur mère avant l'age de 5 mois afin d'eviter les risques de reproduction intempestive entre la mère et le fils, ou alors envisager une castration).

Dans les 6 heures qui suivent, il faut que le ou les placenta(s) soit (ent) expulsé(s).
Dans le cas contraire, il faut absolument appeler votre vétérinaire qui procédera manuellement à leur retrait et administrera un desinfectant uterin.
Ceci est très important car une chèvre qui n'a pas délivré (les placentas sont appelés 'délivres' et l'action d'évacuer ces 'délivres' se nomme 'la délivrance') risque à coup sûr une grosse infection qui peut malheureusement entraîner son décès.

Les petits bouts sont enfin nés!

 Voci le petit Farceur quelque minutes après sa naissance

 P1130480.jpg

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Annuaire Animalier                                 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×